18 mai 2006

Le Brésil et ses sourires

Plus que pour tout autre pays, le passage de la frontière entre la Bolivie et le Brésil fût un choc. L’effet « Brasilll » vous surprend et vous fait chaud au cœur. C’est peut être une impression, mais il nous a semblé que de Guayaramerim (ville du côté Bolivien) à Guajará-Mirin (même ville du côté Brésilien), les gens étaient plus souriants… même si on ne comprenait pas toujours ce qu’ils disaient.

une_palmeraieAPA et RECA, deux coopératives qui produisent des cœurs de palmiers pour nos rayons français, ont été notre premier contact avec la culture brésilienne. Dans cet Etat du Brésil au cœur de l’Amazonie (le Rondônia) où la majorité de la population a émigré à la recherles_coeurs_de_pamier__dans_leur_environnement_naturelche d’une vie meilleure, les sujets de la déforestation et de l’accès à la propriété des terres sont brûlants. Toujours très bien accueillis, nous avons pu visiter les palmeraies, observer le processus d’extraction du cœur de palmier en pleine nature. Nous avons également eu l’occasion d’écouter les producteurs s’exprimer sur leur organisation. Leur positivisme nous a étonné, de même que leur grand sens de la solidarité. Ce sont là des atouts fondamentaux pour la progression de ces organisations de producteurs.

brasilia__pas_de_place_pour_les_pi_tonsAprès 35 heures de bus et la moitié du Brésil derrière nous, nous voici à Brasilia, la capitale du Brésil. Brasilia vaut vraiment le détour pour son architecture très originale aux airs futuristes. Pour comprendre cette ville, il est important de savoir qu’elle a été construite envue_sur_le_congr_s_de_brasilia seulement 4 ans, à la fin des années 1950, en rase campagne, sur décision du Président de l’époque afin de créer une capitale plus au centre du pays. Brasilia remplace donc Rio de Janeiro en 1960. Cette ville est uniquement administrative - pas de centre historique à visiter. Ici tout est organisé autour de quartiers et d’avenues qui n’en finissent pas. En tant que touristes piétons, nous nous sommes sentis un peu perdus dans cette structure délirante.

Notre destination suivante, Porto Seguro, se trouve sur la Côte Atlantique au Sud de Salvador de pitinga__douce_plage_au_sud_de_porto_seguroBahia. 3500 km, rien que ça ! C’est la distance que nous avons parcourue en une dizaine de jours depuis les visites de APA et RECA. Afin de nous remettre de ces longs trajets, nous décidons de passer quelques jours dans cette charmante petite ville balnéaire. Myriam en profitera pour faire son baptême de plongée, alors que Pierre s’essayait pour la première fois au foot contre des joueurs 100% Brésiliens sur des plages magiques… Moments longtemps attendus !

Posté par Pierre F_B à 23:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Brésil et ses sourires

    information

    Mme ,Mr,

    Je désirerai acheter en gros des bocaux en verre hermétique au Brésil par le biais d'un commerce équitable.

    Merci de me donner plus d'informations.
    Mr Thevenon

    Posté par Mr thevenon, 30 avril 2010 à 23:57 | | Répondre
Nouveau commentaire