01 juin 2006

Sous le soleil de Rio

Copacabana, Carioca, Ipanema, Corcovado, Maracanã, Bossa Nova, etc. Tous ces mots vous disent quelque chose, normal, ils font partie du mythe de Rio. En une semaine, on a largement le temps de tomber follement amoureux de cette ville qui est très largement à la hauteur de sa réputation.

le_corcovado__christ_r_dempteur_surplombant_la_villeLa tournée des vues panoramiques commence par une montée au Corcovado, le Christ qui surplombe la ville. Là haut, les mots sont inutiles, on observe tranquillement la géographie généreuse de la belle Rio. Les immeubles sont encastrés entre les collines et la mpain_de_sucre_vu_depuis_le_corcovadoer. D’un côté du Christ, on découvre la bande de terre Ipanema. De l’autre, on admire la vue du Pain de Sucre.

A l’aide d’une cabine téléphérique, on arrive au sommet du Pain de Sucre (Pão de Açucar). La vue n’est pas moins impressionnante, et elle permet d’admirer le centre ville ainsi qu’une partie de la fameuse plage de Copacabana.

A Rio, la ville est divisée en plusieurs quartiers qui portent tous un nom spécifique. Ce nom vient très souvent du nom de la plage que longe le quartier, car la ville s’étend principalement le long de la côte. Copacabana en fait partie, tout comme Ipanema, Flamengo (nom d’un célèbre club de foot Brésilien), Botafogo (idem), etc. Chaque quartier a son histoire et son petit côté glamour. Nous passerons vite sur le centre historique, ou le quartier de Santa Teresa car ils nous ont un peu déçus. La Préfecture de Rio oriente visiblement tous ses efforts vers l’aménagement des plages, et cela se ressent fortement dans les quartiers intérieurs de la ville. Cependant, nous n’oublierons pas l’ambiance bohême et très conviviale des rues festives de Lapa.

ipanema_la_volupteuseCopacabana, la plus connue des plages et la plus mythique, n’est pas forcément la plue jolie. Nous lui avons préféré Ipanema, sa voisine plus jeune, berceau de la Bossa Nova, et plus glamour avec ses collines voluptueuses. Quant à Flamengo, tout le bord de plage est aménagé pour la pratique du sport : terrains de foot, cours de tennis, terrain de volley, points de musculation, etc. Mais en réalité, quelque soit la plage, le sport fait partie du décor. Les Cariocas, habitants de Rio de tout âge, prennent soin de leur corps ce n’est pas un mythe non plus. Jeunes et vieux joggers se croisent le long de Copacabana, les potes se retrouvent à la nuit tombée pour des matchs de « foot-volley » (sorte de volley pratiquée sans les mains mais avec les pieds) au bord de l’eau sur les plages éclairées, etc. car la liste est longue…

le_maracana__plus_grand_stade_du_monde1Mais les clichés Cariocas ne s’arrêtent pas là ! Nous avons également fait la connaissance du Maracanã, stade de foot le plus grand du monde. Après la visite du « Hall of Fame » retraçant les grandes épopées de la sélection brésilienne, nous avons assisté au classique « Fla-Flu » (Flamengo contre Fluminense). Le stade n’était pas plein pour cause de travaux, mais l’ambiance Brasilll était au rendez-vous.

Cette étape à Rio de Janeiro fût également l’occasion de visiter une nouvelle initiative de commerce équitable. Pour l’entrecollection_tudo_bomprise française « Tudo Bom ? » (littéralement « Comment ça va ? » en Portugais), nous sommes allés rencontrer les couturières de Pétropolis, une ancienne ville impériale au Nord de Rio dans laquelle l’industrie textile a joué un rôle très important. Aujourd’hui encore, les Cariocas se déplacent le week-end pour faire leur shopping car les prix y défient toute concurrence. Accueillis par Schirlei et sa famille, nous avons fait la connaissance de trois groupes de femmes qui travaillent à la confection des vêtements de la marque « Tudo Bom ? ». En plein travail sur la toute nouvelle collection, elles ont accepté de pauser devant notre objectif et de partager avec nous leur expérience.

On a une petite larme à l’heure de quitter cette ville généreuse où les saisons semblent s’être définitivement arrêtées sur l’été.

Rio est un bel aperçu de la richesse Brésilienne, mais cela ne représente pas toute la culture de ce pays immense. La semaine prochaine nous partons dans les terres de l’Etat de Sao Paulo à la rencontre de deux nouvelles coopératives. Cette région, ancien temple de la culture du café Brésilien est tournée aujourd’hui vers les plantations d’agrumes et d’oranges. Ce sera donc pour nous une semaine très fruitée.

Posté par Pierre F_B à 01:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Sous le soleil de Rio

    slt les tourtero!!!
    marine ma montré les fotos de votre voyage et ça me fai révé!!! jespère ke vou alé bien!
    vive le football : hey o fait Djibril Cissé est bléssé donc pa de coupe du monde pour lui!
    à+ tard! bon voyage!

    Posté par steven (marine), 08 juin 2006 à 22:40 | | Répondre
  • Aquele abraço!

    Boa dia a toda la equipa!

    Quel voyage!
    Vous en aurez des choses à raconter au pays...
    Merci pour ce blog qui nous permet de visionner tous ces beaux paysages.
    Je vais bientôt à Rio!! Myriam aura sûrement une bonne adresse de samba à me conseiller...avec une petite capirinha pour repartir de plus belle
    Bonne suite et promis on lira avec émerveillement la fin de votre périple...
    Aquele abraço!
    mm

    Posté par Michel, 20 juin 2006 à 16:37 | | Répondre
Nouveau commentaire