11 juillet 2006

La belle Argentine

Après Bonito, nous avons dit au revoir (et à bientôt) au Brésil et avons pris la direction de Puerto Iguazu en Argentine. Mais avant d'arriver jusque là, nous avons fait une très courte escale parDeux_exemples_de_Yerba_Mat___boisson_pr_f_r_e_au_Sud_du_Continent Asunción, la capitale du Paraguay. A vrai dire, nous avons été très peu marqués par cette ville qui ne présente qu'un très faible intérêt touristique. Ce fût toutefois notre premier contact avec une coutume très présente dans le Sud du continent : la yerba maté. Chaque habitant du Paraguay, de l'Uruguay, ou de l'Argentine sait ce que c'est : un petit "pot" (maté), accompagné d'une paille en bois ou en argent (bombilla), rempli d'herbes à thé, et qui est inséparable d'un thermos d'eau chaude ou froide selon la saison. Aussi chargés qu'ils soient, dans la rue, au travail, ou même à la télévision, les habitants de ces pays trouvent toujours une place dans leurs bras pour leur maté et le thermos qui sert à l'alimenter ! La yerba maté est au Sud ce que la feuille de coca est au Pérou ou à la Bolivie : un stimulant, un coupe faim... Bref, une tradition indigène ancestrale.

Depuis Asunción, nous avons pris la route de Puerto Iguazu pour découvrir les fVue_sur_les_impressionnantes_chutes_d_Iguazuabuleuses chutes d'Iguazu, les plus grandes du monde avec celles de Niagara. On a pu se balader dans un parc autour des chutes, oú une passerelle permet d'accéder justeA_quelques_m_tres__les_chutes_d_Iguazu_grondent au-dessus de la “Gorge du Diable”. C'est très impressionnant, et Florian (qui avait eu l'occasion de les voir un mois plus tôt) nous avait conseillé de ne pas oublier nos k-way à cause des projections d'eau. A ce niveau, nous sommes un peu restés sur notre faim, étant donné que nous sommes en période sèche et que la grande majorité des bras du fleuve était asséchée... Mais depuis ce jour, nous ne pensons qu'à une chose : revoir le film "Mission", avec Robert De Niro et Jeremy Irons, tourné à Iguazu.

Nous avions dit à bientôt au Brésil car nous devions encore traverser la frontière en Producteur_qui_revient_de_Paris__chez_lui_avec_sa_familledirection de Goioere, une petite ville au Nord de l´État du Parana. Nous y avons étudié le travail d'une très récente coopérative de coton équitable, qui fournit la matière très douce des vêtements de la marque "Tudo Bom ?". Nous avons particulièrement apprécié le contact avec un producteur qui a eu l'opportunité de participer à la dernière Quinzaine du commerce équitable en France (29 Avril au 14 Mai 2006). Son discours nous a démontré une fois encore combien l'information est nécessaire... du côté du consommateur, mais également du côté du producteur.

Place_centrale_de_Montevideo__un_petit_air_europ_enNathalie et Pierre ont ensuite choisi de faire une courte escale à Montevideo, capitale de l'Uruguay, alors que Myriam et Florian décidaient d'arriver plus tôt à Buenos Aires. Montevideo, c'est déjà un peu l'Europe. Contrairement à Asunción où la population descend principalement des indiens Guarani, les habitants de Montevideo ont majoritairement des visages d'Européens. L’Uruguay nous a semblé plus attrayant que le Paraguay... mais toujours très loin derrière Buenos Aires.

Le_Congr_s_de_Buenos_Aires__palais_le_plus_impressionant_de_la_villescA notre arrivée de nuit dans la capitale Argentine, nous avons eu l'impression de rouler dans les rues de Paris illuminées. Après avoir quitter l'ambiance Bossa Nova et Samba de Rio, nous avons pu acceder à l'esprit Tango de Buenos Aires. Nous avons aimé le quartier de la Boca, avec ses maisons colorées, ses danseurs de Tango (qui cherchent un peu trop le touriste), et son stade impressionnant (la Bombonera, ansíen temple de Maradona), arpenté celui de San Telmo, avec ses brocantes fameuses, puis longé celui de Puerto Madero, avec ses quais réaménagés  très tendance.

Finale_de_la_Coupe_du_MondeBien sûr, nous avons suivi à distance le parcours des Bleus à la Coupe du Monde. Nous avons vu la finale dans l’amphithéatre de l'Alliance Française de Buenos Aires, entourés de Français et de journalistes argentins. Nous étions déjà prêts à envahir la place centrale de Buenos Aires, mais quand nous y sommes passés deux heures plus tard, les couleurs des drapeaux étaient vert, blanc et rouge.

Notre_jolie_nouvelle__Amandine__sur_les_quais_de_Puerto_MaderoC'est également ici que Amandine nous a rejoint pour partager la fin de notre voyage. Eh oui, Buenos Aires ça change de Sainte Luce sur Loire !

Demain nos routes se séparent puisque Myriam remonte pour quelques jours vers le soleil  brésilien, Florian va faire connaissance avec une grand-mère éloignée dans les terres de l’Argentine, pendant que le trio Amandine-Nathalie-Pierre part pour la Patagonie pour découvrir  glaciers,  gauchos, et autres baleines... 

Posté par Pierre F_B à 19:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La belle Argentine

    rectificatif indicatif!

    oui les chutes d'Iguazu, une merveille!
    néanmoins je dois rectifier le lieu commun trop souvent enoncé: les chutes du Niagara ne sont pas les chutes les plus hautes du monde! ce sont celles de Montmorrency au Québec non loin de la ville du meme nom.
    voilà c'est tout sinon encore chapeau pour vos photos et vos commentaires tjs tres instructifs!
    bizbiz

    Posté par axl, 13 juillet 2006 à 17:56 | | Répondre
  • rectificatif indicatif!

    oui les chutes d'Iguazu, une merveille!
    néanmoins je dois rectifier le lieu commun trop souvent enoncé: les chutes du Niagara ne sont pas les chutes les plus hautes du monde! ce sont celles de Montmorrency au Québec non loin de la ville du meme nom.
    voilà c'est tout sinon encore chapeau pour vos photos et vos commentaires tjs tres instructifs!
    bizbiz

    Posté par axl, 13 juillet 2006 à 17:57 | | Répondre
Nouveau commentaire